Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De l'autre côté du seuil

  Dans mon esprit, le premier "Christophe Colomb de ma terre fertile" aurait dû avoir les traits d'une sorte de troubadour des temps modernes. "Je t'attendrai" m'étais-je promise, et cela aussi longtemps qu'il le faudrait. Et fuck la pression sociale des potes - "t'as plus de 20 ans et t'as jamais baisé??" -> catégorie alien pathétique - voire même des grands-parents - "et les amours? attention, à ce train tu fêteras bientôt sainte Catherine" -> catégorie vieille fille vouée à finir ses jours seule avec une horde féline à ses côtés.

Peu importe le gavage d'images pornographiques où la femme est représentée comme une esclave sexuelle soumise qui kiffe trop ça, peu importe l'effet "je te prends, je te consomme, je te jette" à la Tinder, peu importe l'image de la petite femme bitch dans son couple et parfaite dans son rôle de mère, je restais convaincue qu'un rapport sexuel n'était pas à prendre à la légère.Un don de soi, c'est sacré.

Je l'attendais donc, ce troubadour, et pendant ce temps, mon corps et les projections de moi, on en a profité pour se rencontrer. On a cherché à se connaitre, à se comprendre, on s'est apprivoisé et on a goûté au plaisir de l'abandon.

J'avais 23 ans quand il s'est dévoilé à moi. Enfin! Petit défaut dans la commande cependant: mon troubadour était une femme.Horreur. Ce n'était pas du tout prévu.Une phase douloureuse de remise en question à la fois de mon identité, mais aussi du regard de l'autre, de la société,de la conception du genre,du sexe, de la cellule familiale s'est imposée à moi. J'ai compris au final que l'important, c'était l'éclat envoutant et pénétrant d'un regard, c'était le sang qui bouillonne dans les veines à la seule pensée de l'autre, c'était l'accueil d'un Monde, d'un individu qui chamboule tout, nos valeurs les plus profondes et nos conceptions les plus ancrées.J'ai compris que ce qui compte, c'est la personne, pas le sexe de cette personne.

C'est avec Elle que j'ai osé franchir le seuil brûlant de l'Amour. Ces moments de partage d'âme et de corps nous appartiennent. Ils sont chauds et brillent à jamais dans le cœur.

Le livre de nos vies a choisi de nous éloigner un temps elle et moi. Depuis, j'ai vécu ma première fois avec un mec en qui j'avais confiance. Il était au courant de mon parcours et le respectait. Bien que le souvenir de nos ébats reste une sensation agréable, je garderai toujours en mémoire cette question amère posée après l'acte d'amour. "C'était mieux avec un garçon ou une fille?". Le ton était conquérant et sonnait comme une évidence virile. Comme si le rapport entre deux femmes avait moins de valeur, rangé dans la catégorie "mignon". C'est faux. C'est totalement faux. Peu importe si tu as un pénis ou un vagin entre les jambes. Le plaisir ne se restreint pas à l’excitation de zones érogènes et au va-et-vient de deux corps - ou plus - dans les positions les plus acrobatiques.
Le Plaisir, le vrai, étincelle lorsque l'âme caresse le corps. Le sexe est un baisé embrasé ou n'est pas...

Partager cet article

Repost 0